• image01
 

Panier

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Spiruline, culture et consommation

Spiruline, culture et consommation

spirulineLa richesse nutritionnelle de la spiruline intéresse les ONG et les pays en voie de développement pour lutter contre la malnutrition. Dans certaines régions d'Afrique, la spiruline est consommée depuis des siècles.

Une algue d'eau douce microscopique

La spiruline est une cyanobactérie, aussi appelée algue bleue, micro algue ou algue planctonique. De couleur vert foncé, elle se présente sous la forme d'un filament spiralé (d'où son nom) à peine visible à l'oeil nu ( 0,1 mm ). L'espèce de spiruline la plus consommée est Arthrospira platensis.

Composée d'une seule cellule, elle se développe dans une eau douce, chaude (30 à 35°C ), alcaline (pH 10), peu profonde et calme, bien exposée au soleil.

Elle se multiplie par scissiparité: la cellule se coupe en deux et chaque moitié se régénère.

Sa biomasse double tous les 4 ou 5 jours. Son rendement à l'hectare est donc exceptionnel et bien supérieure à celui d'autres cultures végétales : 20 fois supérieur à celui du soja, par exemple. Sa production demande aussi 4 fois moins d'eau que le soja!

Elle est consommée séchée, sous forme de poudre ou de comprimés.

Une consommation ancestrale en Afrique et au Mexique

Cette algue est consommée depuis des millénaires dans certaines régions: les Aztèques au Mexique l'avaient intégrée à leur alimentation jusqu'au XVIe siècle. Certaines ethnies d'Afrique, notamment les Kanembou, au bord du lac Tchad, s'en nourrissent depuis très longtemps. Ce peuple, aujourd'hui encore, consomme et produit de la spiruline. C'est d'ailleurs l'une des rares ethnies de cette région à ne pas souffrir de malnutrition.

En Europe, on a «redécouvert» la spiruline dans les années 40, à l'occasion d'une mission scientifique au Tchad. Des recherches scientifiques ont été menées dans les années 60 pour mieux la connaître et sa culture a commencé dans les années 70. Depuis 1980, la demande est croissante dans les pays industrialisés et des millions de personnes consomment de la spiruline en tant que complément alimentaire.

Elle est actuellement produite essentiellement en Chine, aux Etats-Unis, en Inde et en Afrique. Récemment, de petits centres de production sous serre sont apparus dans le sud de la France.

Lutte contre la malnutrition

Culture de Spiruline à Hawaï

La spiruline est bien connue des ONG car elle permet de lutter contre la malnutrition en Afrique (Mali, Sénégal, Madagascar, Togo, Bénin, Burkina Faso, Niger), et notamment de réduire les carences en protéines. Elle est souvent donnée aux bébés gravement dénutris, ce qui permet en général d'améliorer leur état en quelques semaines.

La simplicité de sa production, qui exige peu de moyens (culture dans des petits bassins, filtrage de l'eau au tamis pour récupérer les algues sous forme de boue verte, puis séchage sur des claies au soleil) permet de généraliser la culture et la consommation de la spiruline dans des régions très pauvres d'Afrique.

Cette production locale, couplée à une consommation locale, permet à ces populations de tirer profit d'une richesse naturelle. Du travail (sous la forme d'activité salariée), de l'argent (revente d'une partie de la production aux pays d'Europe et aux Etats-Unis), et une amélioration des apports nutritionnels au niveau local: tous les ingrédients du commerce équitable et du développement durable sont là…

LA SPIRULINE en vente dans notre boutique : Cliquez ICI