Le miel de Manuka : des propriétés exceptionnelles

Le miel de Manuka est utilisé pour ses propriétés antiseptiques remarquables. Soins de la peau, traitement des infections respiratoires ou intestinales, ou simplement pour le bien-être ou la gourmandise, découvrez les vertus de ce miel qui nous vient de Nouvelle-Zélande !

Le Manuka, un arbuste mellifère

Le Manuka, ou Leptospermum scoparium (famille des Myrtacées), est un arbuste que l’on rencontre à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Tasmanie. Il est également connu sous le nom de tea tree de Nouvelle-Zélande, d’où une confusion fréquente avec un autre arbuste également appelé tea tree, et dont on extrait une huile essentielle (Melaleuca alternifolia). Le Manuka peut atteindre 3 à 4 mètres de hauteur, et son feuillage persistant est composé de petites feuilles odorantes. En période de floraison, l’arbuste se couvre de petites fleurs blanches ou rose pâle, parfumées, très appréciées des abeilles, qui viennent les butiner et élaborent un miel aux propriétés particulières : le miel de Manuka.

Propriétés du miel de Manuka

Le miel de Manuka est utilisé depuis des temps immémoriaux par les Maori. En Europe et ailleurs dans le monde, on découvre depuis quelques années ce miel aux propriétés antiseptiques exceptionnelles. Il permettrait en effet de détruire de nombreuses souches bactériennes, y compris des bactéries multirésistantes (staphylocoque doré, entérocoques), et présenterait en outre des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. Le miel de Manuka est ainsi conseillé, par voie orale, en cas d’infection des voies respiratoires ou du tube digestif, mais aussi en application cutanée, pour soigner les ulcères, les petites blessures, les brûlures, les enflures… Bien entendu, comme tous les miels, on peut le déguster pour le plaisir : de couleur ambrée, il offre une texture plutôt pâteuse et finement cristallisée, et une saveur légèrement parfumée.

En quoi le miel de Manuka diffère-t-il des autres miels ?

Tous les miels ont des propriétés antiseptiques, car ils contiennent une enzyme qui produit du peroxyde d’hydrogène (si si, vous connaissez : c’est le principe actif de l’eau oxygénée, que l’on utilise, entre autres, comme désinfectant !). Mais dans le miel de Manuka, cette enzyme est particulièrement active (10 fois plus), d’où les propriétés antibactériennes remarquables de ce miel si particulier. Selon l’origine du miel de Manuka (et notamment en fonction de sa pureté, car les abeilles peuvent avoir butiné d’autres fleurs que celles du tea tree pour fabriquer leur miel), le niveau d’activité de l’enzyme varie. On trouve ainsi différentes qualités de miel de Manuka, caractérisées par leur niveau UMF® (Unique Manuka Factor, qui est une marque commerciale) ou autres mentions équivalentes (par exemple, TPA pour Total Peroxyde Activity, pour le miel de Manuka Dr Theiss par exemple ; MGO pour d’autres marques…), le classement des miels étant réalisé grâce à des analyses de laboratoire.

Selon le niveau d’activité de l’enzyme, le miel de Manuka présente différentes utilisations :

  • UMF inférieur à 5 : miel possédant peu d’intérêt thérapeutique, plutôt pour un usage alimentaire
  • UMF compris entre 5 et 8 : niveau d’activité moyen, pour l’alimentation et le bien-être général ;
  • UMF compris entre 9 et 16 : niveau d’activité supérieur, utilisé pour les troubles digestifs ;
  • UMF supérieur à 17 : niveau d’activité élevé, réservé à l’usage externe.

Pour découvrir le Miel de Manuka bio TPA 16+ Dr Theiss, c’est par ici !

A lire aussi :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*