La cure dépurative de bouleau, drainage printanier

Sève de bouleau

Pour maintenir notre bonne santé, notre organisme doit régulièrement éliminer les toxines et se régénérer. En hiver, le froid, le manque d’exercice physique, d’ensoleillement, et une nourriture plus riche en protéines, matières grasses et glucides favorisent l’accumulation de toxines. De plus, le ralentissement de notre métabolisme ne permet pas une bonne assimilation des aliments.

Avec l’arrivée du printemps, nous ressentons le besoin de nettoyer notre corps en stimulant naturellement nos fonctions d’élimination. Parmi les différentes cures de drainage, la cure dépurative de bouleau est un des moyens ancestraux utilisés à cet effet. ??corce, feuilles et bourgeons de bouleau en décoctions et tisanes faisaient partie de la pharmacopée populaire dès le Moyen-Age.

L’extrait de jeunes feuilles de bouleau, grâce à l’apport d’eau et à certaines propriétés de leurs composants (en particulier les flavonoïdes) augmente l’activité rénale et facilite la diurèse. Il est donc indiqué en cas de rétention d’eau, de manifestations articulaires douloureuses, de peaux à problèmes et en complément d’un régime amaigrissant.

Quant à la sève de bouleau, extraite directement de l’aubier de l’arbre par perçage, elle présente, outre les propriétés sus-mentionnées, l’avantage d’être très riche en minéraux et oligo-éléments précieux pour l’organisme: silicium, lithium, chrome, sélénium, zinc, cuivre, calcium, manganèse, or, magnésium, potassium, etc.

Elle est souvent conseillée en cures dépuratives au cours des saisons de transition: printemps et automne. Ainsi régénérés, nous retrouverons alors notre vitalité naturelle pour aborder l’accablante chaleur estivale ou la rigueur du froid hivernal!

??videmment, il sera souhaitable d’accompagner notre cure dépurative de printemps, d’un régime alimentaire qui ne surcharge pas l’organisme; augmenter la consommation de légumes verts et fruits frais de préférence biologiques et réduire celle des viandes et laitages ainsi que les aliments trop gras, trop salés ou sucrés! Et enfin, ne pas oublier de boire à volonté tout au long de la journée de l’eau, des tisanes (en favorisant les plantes drainantes) du thé vert , etc…. de préférence non-sucrées!

Il ne faudra pas négliger l’importance de l’oxygénation et de l’exercice physique en plein air; le printemps est la période idéale pour randonner en montagne, en forêt, ou en bord de mer, à pied ou à bicyclette. Y associer des mouvements de gymnastique et de grandes respirations contribuera à cet effet de revitalisation globale du corps. Si nous en avons la possibilité, la pratique du sauna ou du hammam accompagnée ou non de massages relaxants et drainants s’avérera aussi très bénéfique!

Alors, êtes-vous prêts pour ce grand nettoyage de printemps?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*