De l’huile de bourrache pour la beauté de la peau

L’huile de bourrache, riche en acide gras gamma-linolénique, ou AGL, est appréciée pour ses propriétés cosmétiques. Elle aide à préserver la beauté et la jeunesse de la peau, et renforce les ongles cassants et les cheveux secs. On lui prête également des vertus thérapeutiques.

La plante

La bourrache, Borago officinalis, est une plante de 40 à 70 cm de hauteur, dont les fleurs bleues font le bonheur des abeilles. Elle a longtemps été consommée comme une plante potagère et condimentaire : ses jeunes feuilles étaient appréciées en salade ou dans les soupes, et ses fleurs apportaient une saveur rafraîchissante aux vins. Aujourd’hui, ce sont surtout ses graines, riches en acides gras insaturés (80%), qui font l’objet d’un intérêt croissant : on en tire en effet une huile aux propriétés cosmétiques et thérapeutiques.

Une huile riche en acide gamma-linolénique

L’huile de bourrache doit ses propriétés à sa composition en acides gras : elle renferme en particulier 7 à 10% d’acide gamma-linolénique, ou AGL. Cet acide gras est rare dans notre alimentation : l’huile de bourrache, de même que l’huile d’onagre, en est l’une des meilleures sources. L’acide gamma-linolénique n’est pas un acide gras essentiel, car l’organisme sait normalement le synthétiser à partir de l’acide linoléique (oméga 6). Cependant, le métabolisme des acides gras est souvent perturbé (âge, alimentation, alcool, carences diverses…), notamment chez la femme : les carences en AGL sont ainsi relativement fréquentes.

Beauté de la peau, des cheveux et des ongles

En cosmétique, l’huile de bourrache est utilisée pour prévenir la sécheresse cutanée et ralentir le phénomène de vieillissement. Elle aide la peau à conserver un bon niveau d’hydratation et confère souplesse et tonicité aux épidermes fatigués ou desséchés. Elle est ainsi utilisée comme soin anti-rides et protecteur, ou encore pour prévenir (et parfois estomper) les vergetures. Elle est aussi indiquée en cas d’ongles cassants et de cheveux secs. L’huile de bourrache aide également à réduire les phénomènes inflammatoires : on l’utilise aussi pour traiter l’eczéma, les démangeaisons ou les dermatites. Pour ces indications, on peut la prendre par voie interne (capsules) ou cutanée (à utiliser en mélange avec une autre huile végétale, comme l’huile d’amande douce par exemple).

Usages thérapeutiques

L’huile de bourrache (en usage interne) contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires, en raison de sa richesse en acides gras insaturés. Elle est également conseillée pour traiter les désagréments causés par le syndrome prémenstruel ou la ménopause, seule ou associée à l’huile d’onagre. Enfin, elle pourrait soulager les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde, en raison des propriétés anti-inflammatoires de l’acide gamma-linolénique.

Huile de bourrache bio en capsules Super Diet (usage interne ou externe)
Huile de bourrache bio en flacon Cattier (usage externe)
Huile sèche onagre-bourrache Eumadis (usage externe)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*