Solutions naturelles pour améliorer le transit intestinal

Les problèmes de transit intestinal sont très fréquents. Peu de choses suffisent à ralentir le travail des intestins : stress, voyage, alimentation inadaptée, grossesse… Il est pourtant facile d’éviter la constipation, et, quand elle est là, de relancer le transit, grâce à certains aliments : lin, pruneaux, pollen, certains légumes, agar-agar…. Tisanes et compléments alimentaires à base de plantes peuvent aussi aider à régulariser le transit.

Un bon transit pour une bonne santé

Un bon transit intestinal, ce n’est pas uniquement une question de confort (éviter les sensations de ballonnement) ou d’esthétique (pas de « petit ventre » à cacher), c’est aussi une question de santé. En cas de constipation, surtout si elle est chronique, les intestins sont le siège de fermentations importantes qui engendrent ou favorisent de nombreux maux digestifs : infections intestinales, irritations, inflammations, ballonnements, spasmes intestinaux douloureux, mais aussi hémorroïdes, brûlures d’estomac, nausées, insomnies…

Hygiène alimentaire : place aux fibres

Pour éviter la constipation et rétablir un transit intestinal régulier et suffisant, l’hygiène alimentaire est bien entendu le meilleur remède. D’abord, il faut limiter la consommation de protéines animales (viande notamment), et éviter les sources de sucre, le chocolat, les céréales raffinées, l’alcool, le café et les excitants, et les sodas. Afin d’augmenter le volume du bol alimentaire et de favoriser le péristaltisme (les contractions des intestins qui permettent au contenu intestinal de progresser), il est conseillé de privilégier les sources de fibres solubles et insolubles (crudités, fruits frais ou en compotes, légumes cuits, céréales complètes, pain complet), tout en consommant suffisamment d’eau ou de tisanes.

Aliments anti-constipation

Certains aliments s’avèrent particulièrement efficaces pour remédier rapidement à une constipation passagère (voyage, stress, modification des habitudes alimentaires, grossesse…). En voici quelques-uns, qu’il est facile de se procurer.

Les pruneaux et le jus de pruneaux

Remède de grand-mère bien connu, le pruneau est un allié anti-constipation aussi efficace que savoureux. Son effet bénéfique sur le transit intestinal est lié à sa teneur en sorbitol, un glucide spécifique. L’effet laxatif du pruneau est encore plus important après un trempage dans de l’eau ou du thé (une heure ou toute une nuit). Le sorbitol est également présent dans le jus ou l’eau de trempage des pruneaux : une solution pratique pour les intestins très fragiles, ou chez les nourrissons !

Les graines de lin

Les graines de lin (brun ou doré) sont également intéressantes pour stimuler le transit intestinal. Mises à tremper dans un liquide, elles produisent un mucilage et augmentent le volume des selles. Elles agissent ainsi comme un laxatif doux et naturel. En cas d’intestins paresseux, prenez une cuillère à soupe de graines de lin trempées durant au moins une heure dans de l’eau ou du lait. Le mucilage étant très visqueux, les graines de lin trempées se consomment plus volontiers mélangées à un yaourt ou une compote. On trouve des graines de lin au rayon épicerie des magasins de produits bio et naturels. A noter que les graines de lin sont à éviter en cas de diverticulose.

Les légumes riches en inuline

Salsifis, cardons, topinambours, artichauts sont des légumes riches en inuline, un glucide complexe que les enzymes digestives ne savent pas dégrader. Elle est ainsi considérée comme une fibre soluble. Elle facilite le transit intestinal et agit comme un prébiotique. Attention, consommés en grandes quantités, les légumes riches en inuline peuvent provoquer des gaz et des ballonnements chez les personnes dont les intestins sont sensibles.

L’agar-agar

L’agar-agar est une algue marine constituée à 80% de fibres solubles, qui ont la capacité de se gorger d’eau, comme une éponge. Ces fibres augmentent le volume du bol alimentaire et favorisent le transit. Les Japonais connaissent bien cette propriété de l’agar-agar. Vous pouvez préparer des desserts gélifiés à l’agar-agar, ou encore des boissons chaudes : diluer 1 ou 2 grammes d’agar-agar dans un liquide froid, porter à ébullition, puis boire avant refroidissement complet (qui provoquerait la gélification de la boisson).

Le pollen

Le pollen de fleurs est un excellent régulateur du transit intestinal. On le trouve sous forme de pelotes, c’est-à-dire de petits grains, à prendre le matin à jeun (une à deux cuillerées à café, à laisser fondre en bouche). On peut aussi, pour plus d’efficacité, mélanger le pollen à une cuillerée à soupe d’huile d’olive, qui favorise également le transit (prise à jeun).

Tisanes et compléments alimentaires

Certaines plantes ont des vertus digestives utilisées en phytothérapie pour stimuler et régulariser le transit. C’est le cas de la rhubarbe, du radis noir, de la guimauve, de la réglisse… Plusieurs marques proposent des produits phytothérapiques adaptés aux transits paresseux, notamment Super Diet (comprimés bio Axarola ou comprimés Hygiaflore) ou Ladrôme (extrait de radis noir bio).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*