En finir avec la rétention d’eau grâce aux plantes

TisaneLa rétention d’eau, ou ??dème, touche de très nombreuses femmes. La plupart du temps bénigne, elle n’en occasionne pas moins de l’inconfort: jambes, chevilles et pieds enflés, sensation de jambes lourdes et gonflées, vêtements qui semblent devenus trop serrés… La rétention d’eau peut aussi être à l’origine d’une prise de poids allant jusqu’à 3kg. Certaines plantes sont traditionnellement utilisées en phytothérapie pour drainer les tissus et éliminer l’eau excédentaire: pissenlit, reine des prés, orthosiphon, aubier de tilleul…

Rétention d’eau : des symptômes bénins mais gênants

La rétention d’eau se traduit par un excès d’eau dans les tissus. Les liquides s’y accumulent, générant ainsi une gêne et une prise de poids. Ce sont surtout les membres inférieurs qui sont concernés: les pantalons deviennent trop serrés, les bas et les chaussettes « marquent » les mollets et les chevilles, et il devient difficile d’enfiler de petites chaussures fines!

Les causes de la rétention d’eau

L’??dème est la conjonction de plusieurs facteurs :

  • Vêtements trop serrés gênant la circulation ;
  • Chaleur ;
  • Grossesse ;
  • Période périmenstruelle chez les femmes ;
  • Station debout ou assise prolongée (travail, avion…) ;
  • Alimentation trop riche en sel ;
  • Insuffisance rénale qui entrave le travail de filtration et d’évacuation par les voies urinaires ;
  • Insuffisance circulatoire qui limite la circulation des liquides (lymphe, sang) dans les canaux lymphatiques et les capillaires sanguins.

A noter que les varices sont souvent accompagnées de rétention d’eau.

Solutions naturelles anti-oedème : les plantes drainantes

La phytothérapie propose de nombreuses solutions naturelles pour lutter contre la rétention d’eau et désinfiltrer les tissus. Ces extraits végétaux sont disponibles sous forme de comprimés, de solutions buvables, en flacons ou en ampoules, ou de boissons diurétiques chaudes (tisane, infusion) ou froides (élixir, boisson drainante plus ou moins sucrée…). Les principales plantes anti-rétention d’eau sont :

  • La verge d’or (Solidago virgaurea) ;
  • La piloselle (Hieracium pilosella) ;
  • Le bouleau (Betula alba) et notamment sa sève ;
  • Le fenouil doux (Foeniculum vulgare), c’est ici la racine qui est intéressante ;
  • Le pissenlit (Taraxum officinale) ;
  • La reine des prés (Filipendula ulmaria) ;
  • L’orthosiphon (Orthosiphon stamineus, O. rotundifolius, O. rubicundus, O. Aristatus…) aussi appelé thé de Java ;
  • L’aubier de tilleul (Tilia sylvestris, T. officinalis, T. cordata…) : l’aubier correspond à l’écorce interne, dans laquelle circule la sève ;
  • Le cerisier (Prunus cerasus) : les pédoncules de ses fruits, ou queues de cerise, sont bien connus pour leur aptitude à stimuler l’élimination.

Prises seules ou en complexes phyto-aromatiques, ces plantes diurétiques permettent de stimuler l’élimination d’eau par les reins, de désengorger les tissus et de drainer les liquides excédentaires, tout en éliminant les toxines et autres déchets. On les prend sous forme de cure, plusieurs fois par an, ou lorsque le besoin s’en fait sentir. Enfin, la rétention d’eau ne doit pas vous encourager à boire moins, au contraire! Eau plate, tisanes et boissons non sucrées aident à l’élimination.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*