Adhérez à une AMAP pour des fruits et légumes frais!

Panier AMAPUne AMAP, c’est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Elle permet à un petit producteur de vendre localement ses produits à un prix juste -l’AMAP, c’est du commerce équitable de proximité!-, et aux consommateurs qui y adhèrent de s’approvisionner en fruits et légumes frais, directement auprès de l’agriculteur. Elle consolide le tissu économique local, tisse des liens entre villes et campagnes, et permet aux petites exploitations maraîchères de survivre face à la toute-puissance de l’agro-industrie.

Une AMAP, comment ça marche?

Une AMAP est une association loi 1901, donc, à but non lucratif. Elle permet, grâce à un contrat, de réunir un producteur et un groupe de consommateurs (une trentaine de foyers, en moyenne).
Chacun s’engage: le producteur, à fournir des produits frais, et le consommateur, à acheter, chaque semaine, un « panier » de produits. L’engagement se fait sur une saison de 6 mois. La cotisation se paie à l’avance, au moment de l’adhésion. En moyenne, le panier hebdomadaire coûte entre 8 et 20 euros, selon les quantités et les produits prévus à l’avance dans le contrat. Ces produits sont aussi bien des fruits et légumes que des oeufs, de la viande, du fromage, du miel…
Le producteur met à disposition de ses adhérents les produits (récoltés le matin même), dans un lieu déterminé, le jour et à l’heure prévus (par exemple, chaque mercredi, à 18h, à la ferme, ou dans un hall d’immeuble, sur un lieu de travail…).

Producteur, consommateur et environnement, tout le monde y gagne!

Une AMAP permet d’éviter la multiplication des intermédiaires commerciaux, et donc des marges grappillées à chaque étape du circuit de distribution. Bon, les produits vendus en AMAP ne sont pas forcément beaucoup moins chers que ceux que l’on trouve en grande distribution, mais avec ce mode de commercialisation en direct, tout le monde y gagne sur tous les plans.

le producteur bénéficie d’un débouché commercial sûr. Il est payé à un prix correct, qui lui permet de vivre et de pérenniser son exploitation. Il est valorisé dans son travail, en ayant la possibilité de connaître ses clients: il sait pour qui et pour quoi il sème, arrose et récolte! Et comme le paiement des cotisations par les adhérents se fait à l’avance, il peut ainsi compter sur une avance de trésorerie pour faire face à ses coûts de production, aux aléas climatiques et aux problèmes phytosanitaires. Enfin, tout ce qui est produit est consommé (une carotte biscornue, une pomme plus petite que les autres… ces produits seraient bannis des étals des magasins, et pourtant, ils ne sont pas moins bons!). C’est moins de gaspillage!

le consommateur bénéficie, chaque semaine, de produits frais, de saison, dont il connaît les conditions de culture. Souvent urbain, il renoue des liens avec la campagne, la terre, et avec cette agriculture dont la vocation première est d’être nourricière… Voilà qui est plus palpitant que d’entasser des articles sans âme (et à la fraîcheur douteuse) dans un caddy, le samedi après-midi, dans un hypermarché surpeuplé!

la nature, elle aussi, s’en trouve bien: même si toutes les AMAP ne sont pas bio, elles sont nombreuses à pratiquer une agriculture respectueuse de l’environnement, en limitant au maximum engrais et pesticides. Et cette production locale évite les pollutions liées aux transports sur des centaines, voire des milliers de kilomètres.

De la théorie à la pratique: comment faire?

Vous pouvez vous inscrire à une AMAP existante, près de chez vous (sur le site du réseau des AMAP, vous trouverez la liste des associations par région), mais attention, les places sont souvent chères, surtout dans les grandes villes! Au besoin, vous pouvez créer votre propre AMAP: il ne vous reste plus qu’à trouver un producteur enthousiaste, quelques amis et collègues motivés, à répartir les tâches (un trésorier, un coordonnateur) et à fixer les termes du contrat! Alors, on s’y met quand?

Faites-nous part de votre expérience.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*