Les anti-stress naturels: plantes et huiles essentielles

Anti-stressCertaines périodes de la vie s’accompagnent très souvent de stress: examens, concours, pression professionnelle, entretiens d’embauche, conflits, prise de parole en public… Le stress n’est pourtant pas une fatalité, et les plantes peuvent s’avérer efficaces pour apaiser la nervosité, l’anxiété, les angoisses, les tensions, l’irritabilité et les insomnies. Contrairement aux médicaments chimiques, elles ne créent pas de dépendance ni d’accoutumance. La phytothérapie et l’aromathérapie offrent ainsi des solutions naturelles, adaptées aux enfants et aux adultes, et sans danger: tout est question de dosage!


Côté phytothérapie: valériane, aubépine, passiflore…

Parmi les plantes que la Nature nous offre, certaines ont des vertus apaisantes. Elles contiennent des substances sédatives, remarquées par l’homme depuis des siècles, et qui sont utilisées aujourd’hui encore en médecine allopathique. Elles aident à faire disparaître la nervosité, et donc à retrouver un sommeil harmonieux.

Car stress et insomnies sont souvent liés: en cas de stress, l’endormissement est perturbé, ce qui génère une fatigue supplémentaire pour l’organisme qui a davantage de difficultés à faire face aux tensions. Soigner le stress et lutter contre l’insomnie sont donc bien souvent deux démarches indissociables. Les complexes proposés en médecine douce mettent à profit les propriétés complémentaires de certaines plantes, que l’on retrouve dans un grand nombre de compléments alimentaires anti-stress. Ces produits se présentent sous forme d’extraits liquides, d’ampoules buvables, de gélules ou de comprimés.

  • La valériane, Valeriana officinalis, est sans doute la plus connue. Elle est puissamment relaxante et apaisante, et elle permet de retrouver un sommeil réparateur.
  • La passiflore, Passiflora incarnata, fait souvent partie des complexes apaisants. Elle permet de lutter contre la nervosité et les insomnies.
  • L’aubépine, Crataegus monogyna ou C. laevigata, favorise l’endormissement. Elle s’utilise rarement seule, et on la rencontre dans de nombreuses formules phytothérapiques, comme dans le complexe Calmadrome de Ladrôme.
  • La mélisse, Melissa officinalis, est sédative et digestive. Elle permet de retrouver un sommeil serein, tout en facilitant les digestions difficiles.
  • Le houblon, Humulus lupulus, bien connu en tant qu’ingrédient de la bière, l’est moins pour ses vertus calmantes. Il favorise pourtant le sommeil et la digestion. On le rencontre par exemple, avec d’autres plantes, dans les comprimés Bonne Nuit de Salus.
  • Le pavot de Californie, Eschscholzia californica, est une plante médicinale anxiolytique et sédative. Elle permet aussi de lutter contre les insomnies. Cette plante fait partie du Quatuor Détente de Super Diet, en ampoules.

Côté aromathérapie

Il existe des huiles essentielles puissamment apaisantes et relaxantes. Anxiété, nervosité, endormissement difficile: essayez aussi les huiles essentielles.

  • En cas de nervosité et d’anxiété:

– HE de camomille romaine (Chamaemelum nobile), un antistress majeur, à appliquer pure (quelques gouttes) sur le plexus solaire, la voûte plantaire et la face interne des poignets;
– HE de laurier noble (Laurus nobilis): par voie orale, quelques gouttes sur une cuillerée de miel;
– HE d’oranger amer aussi appelé petit grain bigarade (Citrus aurantium spp aurantium var. amara folia), à respirer, notamment chez l’enfant, ou à appliquer pure sur la peau;
– HE de marjolaine à coquille (Origanum majorana), en application cutanée, pure, ou à respirer;
– HE de lavande fine (Lavandula angustifolia), en application cutanée, diluée dans une huile végétale, ou en diffusion, ou encore en bain aromatique, 10 gouttes dans un peu de base moussante (lisez notre billet sur cette huile essentielle);
– HE de basilic (Ocimum basilicum var. basilicum): voie orale, quelques gouttes dans une cuillerée de miel ou d’huile d’olive;
– HE de mandarine (Citrus reticulata), en diffusion;
– HE de géranium rosat (Pelargonium asperum), en diffusion;
– HE de bois de rose (Aniba rosaeodora), 3 gouttes pures sur le plexus solaire et la face interne des poignets.

  • Pour favoriser un sommeil réparateur:

– HE d’oranger amer (Citrus aurantium spp aurantium var. amara folia), à respirer (enfant), ou à appliquer pure sur la peau;
– HE d’orange douce (Citrus sinensis) en bain aromatique, en diffusion ou par voie orale à raison de 3 gouttes sur une cuillère à café de miel;
– HE de mandarine, (Citrus reticulata), en diffusion;
– HE de marjolaine à coquilles (Origanum majorana), par voie orale, quelques gouttes dans une cuillerée de miel ou d’huile d’olive, ou encore en application cutanée, pure, ou à respirer.

Il est possible d’utiliser plusieurs de ces huiles essentielles, en mélange pour une action synergique, sans toutefois dépasser 4 à 5 huiles essentielles différentes de façon simultanée. Vous pourrez aussi trouver d’autres variantes et recettes de compositions d’huiles essentielles anti-stress sur ce blog. Faites-nous part des vôtres !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*